Maison de maître XVIIème
Chapelle Saint Eloi 1785
Maisons de maître
Cheminée d'affinage 1785
Etang de la Hunaudière 14ha
Fenil et grandes écuries 1785
Maison de maître de 1825
Pont des bourbiers
Vue d'ensemble
L'étang de la Hunaudière

Bienvenue sur le site officiel des Amis des Forges de la Hunaudière

01-12-2021

Traduction

French English German Italian Portuguese Russian Spanish
  • Avant de pouvoir faire de la fonderie, il faut commencer par fondre du métal. Le premier métal fondu par l’homme est le cuivre on en trouve des traces en Anatolie VIème millénaire avant notre ère, les chercheurs estiment que pour avoir des traces significatives il faut attendre Vème millénaire avant notre ère. C’est le début de la métallurgie du cuivre. Ce métal sert à réaliser des outils mais la malléabilité du cuivre les rend fragile. On préfère l’utiliser pour réaliser des bijoux ou autres objets de parades. Les premiers moules seront réalisées entre 4000 et 5000 ans avant J.C. d’abord en sable ou en argile, l’homme utilise rapidement la pierre gravée, coulant le métal dans cette empreinte, ce qui laisse une surface rugueuse d’un côté de l’objet. L’homme va perfectionner sa technique et peu à peu le moule est fermé. Le modèle de l’objet est réalisé en cire que l’on recouvre d’argile que l’on fait cuire, la cire en fondant laisse son empreinte à l’intérieur, il ne reste plus qu’à verser du métal en fusion, de laisser refroidir et de casser le moule pour récupérer l’objet. Cette technique est un peu l’ancêtre de la cire perdue.Les techniques de fusion vont connaître leur développement avec la découverte des alliages et particulièrement du bronze, nous sommes alors au 3ème millénaire av J.C. C’est en Anatolie, dans le Caucase, en Egypte, en Mésopotamie, en Iran ou en Syrie que l’ère du bronze va se développer. A cette époque on coulera de petits objets, mais aussi de très gros ainsi une statue de 2 tonnes et mesurant 1,30 m. a été retrouvée en Iran, montrant ainsi la compétence acquise par les fondeurs au 2ème millénaire av J.C..
  • Cette technique de la fusion du bronze est parfaitement maitrisée par les fondeurs chinois et il en existe de nombreuses traces dès 2000 ans av J.C. ils vont rapidement acquérir une supériorité dans la technique du moulage mais aussi dans les techniques de fusion de métaux. Ils sauront même couler la fonte dès le IVème siècle av J.C. alors qu’il faudra attendre le XIVème siècle pour que ce soit le cas en Europe.
  • Les celtes vont diffuser en Europe la métallurgie du fer. L’introduction du fer en Europe centrale puis en Europe occidentale se fait au premier âge du fer (civilisation de Hallstatt), le 2ème âge du fer (époque de la Tène) est celui au cours duquel les métallurgistes vont perfectionner le travail du fer. Les Celtes sont d’excellents métallurgistes et de nombreux objets en bronze ou en fer en attestent.
    Si mouler du cuivre et du bronze est bien maîtrisé, il ne sera possible de couler de la fonte qu’à partir du milieu du XIVème siècle. A cette période l’augmentation des dimensions des fours rend indispensable l’utilisation de l’hydraulique pour actionner les soufflets et permettre ainsi d’atteindre des températures supérieures à celles obtenues dans les bas fourneaux et la découverte d’un nouveau métal : la fonte qui va pouvoir être moulée.